FLASH :   BIENVENUE SUR LE SITE DU PNCS !      
     
NOTRE VISION
 

Notre vision est de faire de la cote d'ivoire un havre de paix, de solidarité, et de sécurité pour tous, à travers la cohésion sociale et la réconciliation nationale

DIRECTEUR GENERAL
 

Biographie

Mot du Directeur général

MEDIATHEQUE


Journée nationale de la Solidarité 2019

+ de photo

VIDEOTHEQUE

 

La Côte d'Ivoire en marche - Emission N°1 Dédiée au Filets Sociaux sous tutelle du Ministère de la Solidarité, de la Cohésion Sociale et de la Lutte Contre la Pauvreté

+ de video

CONTACT
 
BP : BP V 165 ABIDJAN
TEL : 22 47 83 73
FAX : 22 47 91 40
E-Mail : infos@pncs.ci

 

PARTENAIRE
 

Partenaires Bilatéraux

Partenaires Multilatéraux

Document sans titre
Actualité:
Retour des réfugiés
La ministre Mariatou Koné au Liberia du 3 au 7 mai

 

La ministre Mariatou Koné a annoncé, vendredi, à son cabinet sis à Riviera à Cocody, qu’elle ira sensibiliser les Ivoiriens réfugiés au Liberia du fait de la crise, à revenir dans leur pays. «Je tiens à rassurer tous mes frères du Guémon, du Cavally et de la grande région de l’ouest, que du 3 au 7 mai 2016, je vais me rendre au Liberia, conduisant une forte délégation gouvernementale, pour parler à nos frères et sœurs qui y sont réfugiés afin que ces personnes-là reviennent dans le pays prendre la place qui est la leur pour la construction de la nation», a déclaré la ministre de la Solidarité, de la Cohésion sociale et de l’Indemnisation des Victimes. C’était lors d’une rencontre avec les élus, cadres chefs traditionnels et populations des régions du Guémon et du Cavally conduits par le député Oula Privat, vice-président de l’Assemblée nationale. «Je souhaiterais que toutes les personnes réfugiées reviennent au pays selon le désir du Président Alassane Ouattara», a insisté Mariatou Koné. Et de promettre : «rien ne sera fait contre ces personnes-là ; parce qu’elles doivent participer à la construction de leur pays». Elle a demandé aux Wê (d’où sont issus la plupart des réfugiés au Libéria) de s’impliquer dans la sensibilisation de leurs frères à rentrer au pays.
La ministre s’est réjouie de la visite des Wê qui, selon elle, «est à la fois un symbole et un message d’espoir adressé à toute la Côte d’Ivoire et au monde entier. L’ouest a souffert. L’ouest a terriblement souffert mais l’ouest a décidé de pardonner, l’ouest a décidé de tourner définitivement la page de ses douleurs». Pour Mariatou Koné, «les rayons de la paix qui s’élèvent à l’ouest doivent irradier le cœur de chaque Ivoirien, le cœur de chaque habitant de notre pays, quelle que soit sa nationalité, quelle que soit son appartenance politique, quel que soit son groupe ethnique, quelle que soit sa corporation». De fait, elle a estimé que les régions du Guémon et du Cavally sont «des laboratoires de la paix et de la cohésion sociale pour la Côte d’Ivoire».
La ministre a saisi cette tribune pour appeler les Ivoiriens à aller définitivement à la paix et à la réconciliation. «Nous devons tirer les leçons de nos incompréhensions passagères pour bâtir une nation, plus fraternelle… Aller à la paix et entretenir la paix sont des engagements que nous devons prendre et tenir pour épargner notre pays des incertitudes qui pourraient compromettre son devenir», a-t-elle lancé. D’autant que, a-t-elle expliqué, «nous avons l’obligation de léguer aux générations futures une nation éprise de paix, une nation porteuse des espérances de tout un peuple uni et solidaire qui reprend sa marche vers la prospérité, vers l’émergence». Mairiatou Koné sait chaque Ivoirien capable de ce sursaut.
La ministre a en outre annoncé qu’avec la liste consolidée des victimes qui a été remise par la CONARIV au Chef de l’Etat le 19 avril dernier, le processus d’indemnisation va atteindre sa vitesse de croisière dans les jours qui viennent. Elle a rappelé que ce processus avait été lancé par le Président de la République, Alassane Ouattara, en août 2015. C’est justement après ce lancement que, alors à la tête du Programme nationale de Cohésion sociale (PNCS), elle s’était rendue dans l’ouest du pays qui a le plus souffert de la crise post-électorale, pour apporter la compassion du gouvernement aux Wê. «La réparation est un droit. C’est pourquoi le Chef de l’Etat met tout en œuvre pour qu’elle se fasse à l’ouest mais aussi dans toutes les régions qui ont subi des préjudices dans le pays», a expliqué Mariatou Koné. «La réparation des préjudices des crises survenues en Côte d’Ivoire est l’une des principales portes d’entrée pour apaiser les cœurs, pour réduire les frustrations et les rancœurs, pour aller à la réconciliation nationale, pour aller à une paix sociale durable», a-t-elle poursuivi. La ministre a annoncé que la grande opération nationale de réparation la conduira bientôt à l’ouest, au centre et au nord de la Côte d’Ivoire.
Le porte-parole des élus et cadres, le député Oulaï Madeleine, celui des chefs et populations, Serel Pierre et celui des victimes récipiendaires, Ouli Paul, ont traduit leur reconnaissance à la ministre Mariatou Koné et l’ont priée de repartir à l’ouest pour y achever le travail de réparation des victimes déjà entreprise. Ils ont marqué leur soutien au Président de la République Alassane Ouattara. A cette rencontre, plusieurs victimes et ayant-droit de victimes décédées ont reçu des chèques dans le cadre de leur indemnisation.

2016-04-22 18:57:29

  
  

Autres

Séance de travail PNCS-Save the Children

REMISE DU PRIX HOUPHOUET-BOIGNY AU PRESIDENT FRANCOIS HOLLANDE: LE PNCS A PRIS PART A LA CEREMONIE, AU SIEGE DE L’UNESCO

Mariatou Koné : "L'Ivoirien doit penser Côte d'Ivoire avant tout"

RENFORCEMENT DE LA COHESION SOCIALE : Les USA veulent accompagner le PNCS

Paix et Cohésion sociale en Côte d’Ivoire : L’Unesco accompagne le PNCS

LA PENSEE DU JOUR
 

Si la vie n’est qu’un passage, sur ce passage au moins semons des fleurs.

De Montaigne



LIENS UTILES
 

Web mail

Présidence

Primature

Gouvernement

Assemblée nationale

Onuci

Bad

ilove-ci.com

 
 

 

Accueil Seminaires et ateliers
Programme Contact
Actualités  
Projets