FLASH :   Le PNCS vous souhaite une bonne, sainte et heureuse année cohésive.      
     
NOTRE VISION
 

Notre vision est de faire de la cote d'ivoire un havre de paix, de solidarité, et de sécurité pour tous, à travers la cohésion sociale et la réconciliation nationale

DIRECTEUR GENERAL
 

Biographie

Mot du Directeur général

MEDIATHEQUE


Atelier régional en vue de l'implication des acteurs des régions du Gontougo, du Bounkani et de l'Indenier-Djuablin dans les efforts de renforcement de la cohésion sociale.

+ de photo

VIDEOTHEQUE

 

Société / Inondation : Mariatou Koné aux côtés des victimes de Yopougon

+ de video

CONTACT
 
BP : BP V 165 ABIDJAN
TEL : 22 47 83 73
FAX : 22 47 91 40
E-Mail : infos@pncs.ci

 

PARTENAIRE
 

Partenaires Bilatéraux

Partenaires Multilatéraux

Document sans titre
Actualité:
Lutte/traite des personnes : La Côte d’Ivoire présente son expérience à Vienne

 

Lutte/traite des personnes: La Côte d’Ivoire présente son expérience à Vienne

La ministre de la Solidarité, de la Femme et de la Protection de l’Enfant, Mariatou Koné, a conduit une délégation ivoirienne à Vienne en Autriche dans le cadre d’une rencontre portant sur le mécanisme d'examen de la convention des Nations unies contre la criminalité transnationale organisée. Et les protocoles s'y rapportant. Présente au siège de l’Organisation des nations unies contre la drogue et le crime (Onudc) à Vienne du 24 au 26 avril 2017, elle a présenté la situation de la Côte d’Ivoire.

Concernant le protocole additionnel visant à prévenir, réprimer et punir la traite des personnes, principalement des femmes et des enfants, elle a indiqué qu’il y a de réelles avancées en Côte d’Ivoire. Poursuivant, elle a souligné que son pays a adopté une stratégie nationale de lutte contre la traite des personnes, assortie d’un plan d’action quinquennal (2016-2020). Outre ce plan d’un coût global de 8,802 millions de Fcfa, la ministre Mariatou Koné a informé son auditoire que la Côte d’Ivoire a également adopté la loi n° 1111-2016, du 8 décembre 2016, portant lutte contre la traite des personnes.

Cette loi, dira-t-elle, emboîte le pas à l’article 5 du protocole additionnel. Elle crée le Comité national de lutte contre la traite des personnes. Mieux, cette loi prend en compte toutes les dimensions du phénomène. Et organise un ensemble de mécanismes de prévention, de protection et de répression. « Depuis le 12 avril 2017, le gouvernement ivoirien a également pris un décret portant attributions, organisation et fonctionnement dudit comité national présidé par le Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly », a-t-elle fait savoir.

En 2015 et 2016, le Pr Mariatou Koné a indiqué que la Côte d’Ivoire a fourni des efforts pour procéder au rapatriement de 895 ressortissants en provenance de l’Arabie Saoudite, du Burkina Faso, du Ghana, de la Lybie, du Gabon et de l’Angola. Dans la même période, a-t-elle poursuivi, 204 personnes âgées de 12 à 30 ans, victimes de traite et d’abus divers ont été raccompagnées au Burkina Faso, au Mali, au Ghana, au Togo, au Bénin, au Nigeria, au Niger, en Sierra-Leone et en Guinée.

« En dépit de tous ces efforts, les enjeux sont nombreux et les défis sont complexes. Ils constituent, quotidiennement, des préoccupations pour le gouvernement ivoirien », a-t-elle affirmé. C’est d’ailleurs pourquoi, dira-t-elle, « pour marquer sa volonté à lutter contre le phénomène de la migration illicite, la Côte d’Ivoire vient d’adopter en Conseil des ministres, le 12 avril 2017, un projet de loi pour ratifier le protocole sur le trafic illicite des migrants, par terre, air et mer ».

Il faut noter que la délégation ivoirienne était composée de plusieurs experts issus des ministères de la Solidarité, de la Femme et de la Protection de l’Enfant, de la Défense, des Transports, de la Justice et des Droits de l’homme. En marge de cette réunion, le Pr Mariatou Koné a échangé avec les membres du conseil d’administration du fonds d’affectation des nations unies pour les victimes de trafic de personnes.
2017-05-02 10:29:49

  
  

Autres

Séance de travail PNCS-Save the Children

REMISE DU PRIX HOUPHOUET-BOIGNY AU PRESIDENT FRANCOIS HOLLANDE: LE PNCS A PRIS PART A LA CEREMONIE, AU SIEGE DE L’UNESCO

Mariatou Koné : "L'Ivoirien doit penser Côte d'Ivoire avant tout"

RENFORCEMENT DE LA COHESION SOCIALE : Les USA veulent accompagner le PNCS

Paix et Cohésion sociale en Côte d’Ivoire : L’Unesco accompagne le PNCS

LA PENSEE DU JOUR
 

«Le pardon n'est pas au bout du chemin;il est le chemin.»

De Françoise Chandernagor



LIENS UTILES
 

Web mail

Présidence

Primature

Gouvernement

Assemblée nationale

Onuci

Bad

ilove-ci.com

 
 

 

Accueil Seminaires et ateliers
Programme Contact
Actualités  
Projets