FLASH :   Le PNCS vous souhaite une bonne, sainte et heureuse année cohésive.      
     
NOTRE VISION
 

Notre vision est de faire de la cote d'ivoire un havre de paix, de solidarité, et de sécurité pour tous, à travers la cohésion sociale et la réconciliation nationale

DIRECTEUR GENERAL
 

Biographie

Mot du Directeur général

MEDIATHEQUE


Atelier régional en vue de l'implication des acteurs des régions du Gontougo, du Bounkani et de l'Indenier-Djuablin dans les efforts de renforcement de la cohésion sociale.

+ de photo

VIDEOTHEQUE

 

Société / Inondation : Mariatou Koné aux côtés des victimes de Yopougon

+ de video

CONTACT
 
BP : BP V 165 ABIDJAN
TEL : 22 47 83 73
FAX : 22 47 91 40
E-Mail : infos@pncs.ci

 

PARTENAIRE
 

Partenaires Bilatéraux

Partenaires Multilatéraux

Document sans titre
Actualité:
Indemnisation des victimes des crises survenues en Côte d’Ivoire : La Ministre Mariatou Koné lance la grande phase

 

Le Professeur Mariatou Koné, Ministre de la Femme, de la Protection de l’Enfant et de la Solidarité, a procédé ce lundi 30 octobre à Abidjan au lancement de la grande phase d’indemnisation des victimes des crises survenues en Côte d’Ivoire.
Ainsi deux cent soixante trois victimes composées d’ayant- droits de personnes décédées, de personnes blessées, des ménages en état de précarité avancée, des veuves et des orphelins ont-ils reçu réparation du gouvernement à l’occasion du lancement .
La Ministre n’a pas manqué d’apporter des précisions sur ce processus. « La grande phase qui démarre aujourd’hui intègre d’autres formes de réparations. Au niveau individuel, il s’agit de la prise en charge scolaire pour les orphelins et le financement des activités génératrices de revenus pour les victimes en situation de précarité. Toutes les victimes dont les noms figurent dans notre base de donnée et dont les dossiers ont été validés seront prises en compte sans exception», a rappelé le Professeur Mariatou Koné.
Outre ces nouvelles mesures, il y a les réparations communautaires. Elles ont démarré par les consultations dans toutes les régions du pays ; ces consultations seront validées au cours d’un atelier qui se tiendra dans les prochaines semaines. Ce volet bénéficie de l’appui des partenaires techniques et financiers ainsi que des organisations et institutions internationales telles que le Fonds des Victimes de la Cour Pénale Internationale (CPI) qui était représenté au cours de cette cérémonie de lancement.
Une action que saluent les victimes par la voix de leur porte-parole Gohore Bi Vanié. « Aujourd’hui lundi, nous sommes délivrés, nous voilà rassemblés au siège de la consolation, au siège de la solidarité, le PNCS pour bénéficier du yako du président Alassane Ouattara. Comment ne pas exprimer notre gratitude et notre reconnaissance à l’État de Côte d’Ivoire qui a pris sur lui-même de nous indemniser. C’est la preuve que le président Alassane Ouattara se soucie de nous, parents de victimes. Nous disons merci au chef de l’État mais nous disons aussi merci à la ministre Mariatou Koné» a-t-il soutenu
La Ministre a saisi cette tribune pour inviter l’ensemble des victimes et au-delà, tous les ivoiriens à l’apaisement et au renforcement de l’unité nationale. « Malgré vos douleurs, je vous invite à l’apaisement et au renoncement à la vengeance. Par nos sacrifices et concessions réciproques, nous avons tenu le pari de réussir l’élection présidentielle d’octobre 2015 dans un environnement apaisé. En cette circonstance, nous avons mis l’intérêt général avant tout autre intérêt particulier ou partisan. Il en fit de même pour les élections législatives de 2016 ou en dehors de quelques cas isolés, le scrutin s’est déroulé dans un climat de non-violence. Pour rester dans cette dynamique du renforcement de la cohésion sociale et de l’unité nationale, nous devons absolument intégrer la culture de la paix et de la non-violence dans nos attitudes et comportements quotidiens».
Cette grande phase intervient après le lancement de la phase pilote le 04 aout 2015 par le Chef de l’Etat Ivoirien Alassane Ouattara. Cette première phase a permis au Gouvernement d’indemniser 4500 victimes à savoir 3500 ayant droits de personnes décédées et 1000 blessés figurant sur les listes issues de la cellule spéciale d’enquêtes et instructions, de l’ex ADDR ainsi que l’ex Ministère de la solidarité, de la famille, de la femme et de l’enfant.
2017-11-07 11:20:33

  
  

Autres

Séance de travail PNCS-Save the Children

REMISE DU PRIX HOUPHOUET-BOIGNY AU PRESIDENT FRANCOIS HOLLANDE: LE PNCS A PRIS PART A LA CEREMONIE, AU SIEGE DE L’UNESCO

Mariatou Koné : "L'Ivoirien doit penser Côte d'Ivoire avant tout"

RENFORCEMENT DE LA COHESION SOCIALE : Les USA veulent accompagner le PNCS

Paix et Cohésion sociale en Côte d’Ivoire : L’Unesco accompagne le PNCS

LA PENSEE DU JOUR
 

«Le pardon n'est pas au bout du chemin;il est le chemin.»

De Françoise Chandernagor



LIENS UTILES
 

Web mail

Présidence

Primature

Gouvernement

Assemblée nationale

Onuci

Bad

ilove-ci.com

 
 

 

Accueil Seminaires et ateliers
Programme Contact
Actualités  
Projets